FANDOM


Corruptrice : Maîtrise obscure / Maîtrise de la douleur / Maîtrise obscure.

Origine : Magie.

Niveau : 50(+3).

Titre : Reine de la douleur.

Expiratorial0

Expiratorial

Histoire Modifier

« On stigmatise beaucoup trop les pensées dites "négatives", en pensant qu'elles n'apportent rien de constructif. Prenons la haine ou la jalousie par exemple : tout comme elles peuvent nous consumer complètement, elles peuvent aussi constituer de puissants moteurs. Parfois je repense à cette femme que je connaissais et qui n'aurait jamais fait une aussi brillante carrière sans cette volonté de tout donner pour dépasser, pour écraser ce supérieur qui la prenait de haut. Il y avait aussi ce jeune garçon, qui n'a jamais travaillé pour lui ou pour faire plaisir à ses parents. Non, c'était uniquement pour être meilleur que le 1er de la classe, tellement l'idée que d'autres élèves puissent être plus doués que lui l'insupportait. Et que dire de cette année où il fut le premier surpris de ses très bons résultats, uniquement dus à son ressentiment envers ce petit professeur méprisant qui avait osé lui dire que de toute façon, il n'avait "sans doute jamais eu à travailler jusqu'ici, que ça avait certainement été facile". Je pourrais continuer la liste des exemples encore longtemps.

Enfin je dis je, mais je reste à définir. Je suis née il y a... je ne sais plus, j'ai perdu le compte des années. Peut-on vraiment parler de naissance d'ailleurs ? Ce dont je suis certaine, c'est que tout a commencé dans les Insoumises, cet endroit où des malfrats de tout poil rivalisent pour prendre le contrôle de ne serait-ce qu'un tout petit bout d'île. L'ambition maladive, la volonté farouche d'écraser le gang adverse, voire la pure mégalomanie... Et souvent aussi l'extrême souffrance de tous ceux qui ont échoué dans leur quête du pouvoir. Des sentiments extrêmes dont je me délecte, et que je trouve rassemblés ici en beaucoup plus grande quantité qu'ailleurs (et notamment plus qu'à Paragon City : ces gens heureux m'ennuient un peu...). Peut-être est-ce dû aux incantations que divers groupes occultes ont l'habitude de pratiquer dans cet archipel, mais il semblerait que toutes ces pensées aient fini par s'agglomérer et prendre forme, petit à petit. C'est comme ça que je suis apparue : d'abord esprit intangible, j'ai petit à petit fini par prendre forme humaine. Je manipule l'énergie qui provient des recoins les plus obscurs de l'âme, je dompte la souffrance de mes ennemis et m'en sers pour les consumer à petit feu, tout comme je canalise celle de mes alliés pour décupler leurs capacités. Les sentiments intenses des habitants des Insoumises sont mes préférés, mais certains héros de Paragon City ne sont pas aussi "positifs" qu'ils le pensent, je songe aller explorer leur ressentiment un jour. Et vous ai-je parlé de l'ivresse que j'ai ressentie en explorant Prétoria ? Tous ces êtres engagés corps et âme pour leur gouvernement ou la résistance, il y avait longtemps que je n'avais rien ressenti d'aussi intense... »

Mai 2011 ~ Lorsqu'on lui demandait quels étaient ses projets pour l'avenir, Expiratorial se contentait de sourire pour éluder la question. En réalité elle savait précisément ce qu'elle allait faire : étant donné qu'elle était née d'un amas de pensées négatives, elle s'était mis il y a bien longtemps en quête du sort inverse, celui qui lui permettrait de s'évanouir dans l'air le jour où elle serait définitivement lassée de l'absurdité de son existence. Elle qui avait tous les droits sur la douleur d'autrui, pouvant décider de leur vie, de leur mort et de leur résurrection, sans un tel sort elle était incapable de mettre fin à ses jours elle-même, condamnée à l'éternité. Il y a quelque temps, elle pensait que ce jour était venu. Mais au moment de lancer le sort, elle se ravisa. Après avoir passé des centaines d'années à absorber autant de douleur, quelle logique y avait-il à la répandre à nouveau, exactement au même endroit ? N'était-ce pas encore plus absurde ? Elle réalisa alors que sa tâche n'était peut-être pas terminée. Celle qu'on ne considérait plus vraiment comme une super-vilaine étant donné ses nombreuses actions héroïques à Paragon City partit alors pour un long voyage, afin de trouver le sens qui lui manquait. Elle ne savait pas où elle le trouverait mais qu'importe, elle avait l'éternité devant elle...

Elle fut la première surprise de rentrer à Paragon. Pendant son voyage, elle songea plus d'une fois à se retirer dans un endroit tranquille, comme un coin de verdure magnifique où elle pourrait admirer le cycle des saisons indéfiniment. Qu'importe les circonstances de sa naissance, elle découvrit que celles-ci ne la définissaient pas : elle restait maîtresse de sa propre vie, et cette vie était parmi les autres. Le bouillonnement d'activité de Paragon City et des Insoumises faisait de cet endroit son foyer, même s'il lui avait fallu aller à l'autre bout de la planète pour s'en rendre compte.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .